Actualités

La commune de Neuilly-sur-Marne abrite le plus grand nombre de cerisiers japonais en France

Le Parc du Croissant-Vert, l’un des plus grands espaces verts de Neuilly-sur-Marne, compte plus de 300 cerisiers japonais. Ainsi, Neuilly-sur-Marne est désormais la commune de France qui abrite le plus grand nombre de cette espèce végétale. Si vous êtes un amateur de hanami, sachez qu’il est désormais possible de le pratiquer dans la municipalité de Neuilly-sur-Marne. Alors qu’elle abritait déjà plus de 100 cerisiers japonais, elle a décidé d’en planter 300 arbres supplémentaires dans le Parc du Croissant-Vert. Grâce à cette initiative, ce dernier est devenu l’endroit qui compte le plus grand nombre de cerisiers nippons sur toute l’étendue du territoire français. Le site sera inauguré le 10 avril prochain, avec l’Ambassadeur du Japon comme invité de marque. 

Des cerisiers pour célébrer le début de la saison printanière

Dans l’un de ses communiqués, J. Mahéas (le Maire de Neuilly-sur-Marne) a avoué avoir eu cette idée après une visite de la municipalité de Tanneron (celle-ci est réputée pour ses magnifiques mimosas). Le choix du cerisier japonais lui a été donné par N. Peix, le chargé des espaces verts de la commune. 

Pour information, le hanami est l’une des plus anciennes traditions japonaises. Il consiste tout simplement à organiser des rendez-vous en famille ou entre amis sous des arbres de ce type, en particulier pendant la période de floraison. Lors de votre visite à Neuilly-sur-Marne, vous pourrez donc par exemple vous installer à l’ombre d’un arbre et profiter d’un pique-nique, consulter un site d’ecommerce à l’aide de votre ordinateur, … 

5 types de cerisiers japonais ont été plantés

Bien que certaines personnes l’ignorent, le cerisier japonais est l’une des espèces végétales dont la floraison se fait rapidement (généralement dès mi-mars). 5 types différents ont été choisis pour l’occasion, ceci afin de célébrer l’arrivée de la saison printanière et que la floraison se déroule sur une période de 25 à 35 jours. 

Il faut noter que l’une des particularités du cerisier japonais réside dans le fait qu’il propose un grand nombre de couleurs (vous trouverez par exemple des fleurs roses, blanches, …). Pour ceux qui désirent découvrir les magnifiques couleurs de ses feuilles (rouge, jaune et vert), il leur est conseillé de s’y rendre en automne. 

Les locaux apprécient l’initiative du Maire

Lors d’un micro-trottoir, plusieurs habitants de Neuilly-sur-Marne ont apprécié l’initiative du Maire. Elle leur permettra en effet de découvrir la culture nippone, tout cela en étant confortablement installé sous un arbre. De plus, ils pourront également apprécier le spectacle qui s’offrira sous leurs yeux. 

Plusieurs événements seront organisés dans le Parc du Croissant-Vert

Avec l’arrivée des belles journées ensoleillées, plusieurs événements, activités et animations seront organisés dans le cadre chaleureux du Parc du Croissant-Vert. Les locaux et touristes pourront ainsi déambuler à travers les allées de ce dernier et passer des moments privilégiés.

Le cerisier japonais existe sous plusieurs variétés

Le cerisier japonais le plus populaire est le Prunus serrulata amanogawa. Mais il existe en réalité plus de cent variétés de cerisier. Outre la première citée, intéressons-nous à neuf autres, que sont :

  • le Koyo No Mai ;
  • le Royal Burgundy ;
  • le Prunus serrulata kanzan ;
  • le cerisier de Yoshino ;
  • l’Amanogawa ;
  • l’Accolade ;
  • le Kiku Shidare Sakura ;
  • le Prunus sargentii ; et,
  • le Prunus cerasifera pissardii.

Le Prunus serrulata amanogawa

Le Prunus serrulata amanogawa est un petit arbre dont le port est fastigié. Quant à ses branches, elles sont très érigées et serrées contre le tronc. Le feuillage du Prunus serrulata amanogawa est vert clair à la base et vire au jaune d’or strié de pourpre à l’entame de l’automne. Enfin, la floraison est de couleur rose clair, odorante et semi-double.

Le Koyo No Mai

Le Koyo No Mai est un cerisier du japon de petite taille et qui croît lentement. Ses feuilles sont de couleur vert tendre et prennent une teinte rouge en automne. Les fleurs du Koyo No Mai sont blanches et se marient très bien avec la couleur rouge des boutons.

Le Royal Burgundy

Le Royal Burgundy ne dépasse jamais une hauteur d’un mètre. On peut le cultiver en bac ou en pot, mais aussi en isolé, en haie, comme en rocailles. Les feuilles de cette variété de cerisier du Japon sont grandes, allant de 6 à 12 centimètres de longueur et de couleur pourpre foncé. Enfin, la floraison est double, parfumée et prend une teinte rose profond.

Le Prunus serrulata kanzan

De port évasé, le Prunus serrulata kanzan s’étale au fur et à mesure qu’il prend de l’âge. Il s’agit d’un cerisier de grande taille à croissance rapide et pouvant atteindre six mètres de haut. Le Kanzan peut être planté en isolé, mais également en potée, en alignement ou en massif. Le feuillage, rouge cuivré à ses débuts devient progressivement rougeâtre. Quant aux bourgeons, ils sont rouge-carmin puis cèdent la place à des bouquets de fleurs doubles et rose foncé.

Le cerisier de Yoshino

Le cerisier de Yoshino est un croisement entre un Prunus et un Yedoensis. Il s’agit donc d’un hybride et son port est étalé. Sa taille varie entre quatre et huit mètres. Le cerisier de Yoshino ne peut être planté qu’en isolé, en haie ou en bouquet. Ses feuilles sont grandes et larges de six à douze centimètres. De couleur vert très clair, elles deviennent jaunes une fois que survient l’automne. Enfin, sa floraison est abondante au mois d’avril avec des bourgeons rose clair auxquels succèdent des fleurs odorantes à la teinte blanche.

L’Amanogawa 

L’Amanogawa est un cerisier de taille moyenne et qui convient donc très bien aux petits espaces. Il peut être planté dans un jardin tout comme en isolé, en massif ou en rocaille. Le cultivar de l’Amanogawa est à port colonnaire et sa hauteur peut atteindre les 3,5 mètres. Pour ce qui concerne les feuilles, elles sont de teinte bronze-jaunâtre au départ et prennent différentes couleurs en automne : il peut s’agit du vert, du rouge ou du jaune. Pour finir, les fleurs de l’Amanogawa sont parfumées, rose pâle, simples ou doubles.

L’Accolade

L’Accolade, tout comme le cerisier de Yoshino, est une variété hybride. Elle ne va pas au-delà de trois mètres de haut et est à classer parmi les cerisiers de taille moyenne. L’Accolade est par ailleurs caractérisée par un développement de grosses fleurs avant la survenance des feuilles. Ces fleurs sont de teintes rose pâle et semi-doubles.

Le Kiku Shidare Sakura 

Cerisier de taille moyenne, le Kiku Shidare Sakura peut monter jusqu’à une hauteur de trois mètres et à un port étalé et pleureur. Quant à son feuillage, il passe du vert bronze au vert intense puis au jaune-orangé. La floraison de cette variété de cerisier est abondante de fin mars à mi-mai, avec des fleurs de couleur rose profond. 

Les autres types de cérisier japonais

  • Le Prunus sargentii

Le Prunus sargentii est encore connu sous le nom de cerisier de Sargent. D’un port étalé, il ne dépasse pas quatre mètres de haut et la teinte de ses feuilles est rouge bronze. La floraison du cerisier de Sargent de couleur rose clair est nombreuse durant trois semaines et donne vie à de petits fruits noirs.

  • Le Prunus cerasifera pissardii

Le Prunus cerasifera pissardii est un arbuste dont la végétation est touffue et les branches sont érigées. Quant à ses rameaux, ils sont de couleur rouge foncé et ses feuilles arborent une teinte pourpre foncée. Les fleurs du Prunus cerasifera pissardii sont roses, de petite taille et disposées en coupe tout autour des rameaux.

Le cerisier du Japon se plante de préférence à l’automne

L’automne est la période la plus propice pour planter le cerisier du Japon. De cette façon, l’enracinement est facilité. Bien sûr, il est possible de planter le cerisier en hiver. Mais dans ce cas, il faut absolument le faire dans une période où il ne gèle pas. La plantation peut également se faire au printemps tout comme en été, en prenant soin d’éviter les périodes où il fait extrêmement chaud. Le cerisier du Japon peut s’accommoder de n’importe quel type de sol même si l’idéal est de le planter sur une terre argilo-siliceuse. Donc, le cerisier du Japon poussera très bien sur un sol à la fois riche, profond, frais, neutre et suffisamment drainé.

« Hanami » est l’art de contempler les fleurs de cerisier japonais

Apparu au VIII ème siècle, « Hanami » est une pratique japonaise consistant à observer les fleurs de cerisier pour en admirer la beauté. Cet acte a, depuis le temps, été largement exporté dans les quatre coins du monde ayant adopté le cerisier du Japon. La contemplation se fait entre les mois d’avril et de mai, au moment de la floraison du cerisier.

Le « saura » est la fleur de l’introspection

« Sakura » est le terme japonais pour désigner aussi bien le cerisier en entier que sa fleur. Et la fleur du cerisier a une place à part dans la culture japonaise. Pendant longtemps, la contempler était considéré comme un acte philosophique. Et cette signification est toujours d’actualité même si elle n’est plus systématiquement mise en avant.

 « Hanami » est effectivement l’occasion de se rappeler à quel point la vie, bien que belle, est courte, car les fleurs de cerisier d’une beauté époustouflante apparaissent et disparaissent en un laps de temps. Elles ne vivent en moyenne que deux semaines, le temps de se laisser contempler. La saison éphémère des cerisiers est donc pour chaque homme, l’occasion de :

  • faire un bilan de sa vie sur terre ;
  • s’accorder un temps de réflexion sur ses projets ;
  • entrer en soi pour se tourner résolument vers l’avenir.

La floraison des cerisiers annonce par ailleurs l’arrivée imminente du printemps, et est donc un signe de renouveau.   Les Japonais et tous les amateurs de « Hanami » font la distinction entre « kaika » et « mankai ». On parle de :

  • « kaika » au début de la floraison ;
  • « mankai » lorsque la floraison atteint son pic après quelques jours.

Le cerisier est un symbole national au Japon

Les Japonais ont fait de la fleur cerisier un de leurs plus grands symboles identitaires. De fait, elle symbolise depuis l’ère Nara, entre l’an 710 et l’an 794, l’emblème du gouvernement de l’archipel. Pour les férus d’histoire, sachez que la fleur de cerisier a été choisie à l’époque pour se distinguer de la grande Chine. Celle-ci brandissait alors la fleur de prunier comme étendard. La fleur de cerisier demeure le symbole du Japon sur le plan international. D’ailleurs, les officiels Japonais l’emportent presque systématiquement dans leurs valises pour l’offrir comme cadeau diplomatique lorsqu’ils vont en visite à l’étranger.

Montre plus

Anne

J'habite Neuilly sur Marne et je suis à l'initiative de ce site. Je ne travaille pas à la mairie, mais je m'y connais très bien sur les formalités administratives et sur la ville !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close