Entreprises

Création d’entreprise : Comment procéder étape par étape ?

La création d’entreprises est un long processus qui demande du temps et beaucoup d’investissement (matériel, intellectuel, financier, etc.). Le promoteur d’entreprise ne sait souvent pas par où commencer pour réussir la création de son entreprise. Pour mettre en place l’idée de création d’entreprises, il est nécessaire de procéder par étapes. Quelles sont alors les étapes à suivre pour créer une entreprise ? Découvrez ici les informations essentielles sur les différentes étapes à suivre pour réussir une création d’entreprises.

La recherche d’idée ou de projet d’entreprise

Elle constitue la première phase. Toute entreprise part d’une idée ou d’un projet. Il faut remarquer que plusieurs idées de projet d’entreprise existent. Cette idée d’entreprise peut être une solution déjà existante ou un concept innovant. Une idée de création ne vient pas souvent sur un coup de tête ou dans des situations conflictuelles. Elle est souvent le résultat d’un long processus de réflexion. Le projet ou l’idée d’entreprise trouvés, on peut passer à une autre étape.

Le point des ressources propres liées au projet d’entreprise

Une fois l’idée mûrie, il est important de voir ses disponibilités ou capacités propres à réaliser le projet d’entreprise. Pour cette raison, des réponses doivent être apportées à des interrogations comme :
  • Quelles sont vos

    compétences et capacités intellectuelles à diriger une telle entreprise ?

  • Quelles sont vos aptitudes personnelles (personnalité) ?
  • Quels sont les biens dont vous disposez ?
En effet, les réponses à ces questions permettent de :
  • Vous préparer à un changement de situation (si vous étiez déjà employé dans un secteur d’activités donné) ;
  • Vous attendre à une amélioration de votre revenu ;
  • Mesurer les conséquences d’une telle décision sur votre future vie professionnelle et personnelle.
Cette étape pour permet de mesurer vos capacités et de savoir que cette création d’entreprises sera donc liée à votre vie.

La collecte de données sur l’idée d’entreprise

Lorsque la décision de créer l’entreprise est prise, il faut se renseigner sur l’environnement dans lequel les activités de la future entreprise seront menées. Certaines données peuvent être recueillies auprès des chambres de commerce. Il est aussi conseillé d’aller à la rencontre d’autres créateurs ou d’anciens chefs d’entreprise auprès de qui des informations fiables peuvent être retrouvées. Une collaboration avec des personnes qui ont la même vision que vous ne serait qu’un atout pour évoluer de manière efficace dans la création de votre entreprise.

Procéder à une étude de marché

L’étude de marché peut être menée par le promoteur d’entreprise lui-même (s’il en a les compétences) ou par une tierce personne (cabinet spécialisé, etc.). Cette étude de marché ou business plan vous permet de savoir :
  • S’il y a une rentabilité à votre idée d’entreprise ;
  • Si vos ressources propres peuvent permettre le démarrage des activités ;
  • Si vos fonds propres peuvent lancer les activités de la future entreprise.
C’est le moment aussi de faire la recherche des futurs fournisseurs et différents prestataires (avocat, expert-comptable, assureur, agence publicitaire, etc.). Au fur et à mesure que l’entreprise se met en place, d’autres critères peuvent être ajoutés. Ces critères dépendent de la forme juridique, du régime fiscal auquel l’entreprise sera assujettie et d’autres paramètres de création d’entreprises.

Le recours aux bailleurs

Cette étape est nécessaire lorsque vos ressources propres ne sont pas suffisantes pour la création de l’entreprise. Vous pouvez donc faire appel :
  • Aux institutions financières qui ont pour but d’accompagner les créations d’entreprises ;
  • Aux subventions de l’État ou des collectivités locales, surtout lorsque votre idée d’entreprise apporte une réponse innovante à un problème existant ;
  • Aux aides des particuliers (un ami ou une structure peut décider d’accompagner l’initiative d’entreprise).
D’autres dispositifs existent pour accompagner la création d’entreprises. Les informations relatives au financement de la création d’entreprises sont disponibles dans les chambres de commerce.

Le bouclage du financement de la création d’entreprises

L’étude du marché et la recherche des différentes sources de financement faites, vous avez donc une idée de votre disponibilité en portefeuille pour créer l’entreprise et démarrer vos activités. Cependant, certains projets de création d’entreprises ne nécessitent pas de financement. Dans ce cadre, vous êtes tenus de faire le point sur :
  • Vos apports financiers personnels ;
  • Les aides financières obtenues auprès de tierce personne ;
  • Les subventions reçues auprès de l’État ou des collectivités territoriales ;
  • Le financement accordé par les établissements de crédit et autres institutions financières.

 

La recherche d’un emplacement pour l’exercice des activités

Cette étape aussi fait partie des plus importantes dans la procédure de création d’entreprises. En effet, il ne serait pas intéressant d’installer une entreprise dans une zone A pendant que la clientèle potentielle se trouve dans une zone B. D’autres créations d’entreprises ne nécessitent pas forcément un emplacement direct. Vous pouvez travailler de chez avec vos différents clients.

Le choix de la forme juridique et du régime fiscal de la future entreprise

Le financement de l’entreprise étant bouclé, il est important de savoir le type d’entreprise que vous voulez mettre en place. Pour cela, vous devez :

  • Définir la forme juridique de l’entreprise (SA, SARL, etc.) ;
  • Définir le régime fiscal de l’entreprise ;
  • Choisir la dénomination sociale et le nom commercial de l’entreprise ;
  • Choisir le statut juridique du Chef d’entreprise.
À cette étape, il est conseillé de se faire accompagner par des professionnels comme un expert-comptable, un avocat, etc. qui pourront vous aider dans vos différents choix. Toutefois, il est important de procéder à certaines vérifications comme :
  • Le choix du nom (si une autre entreprise porte déjà le même nom que celui choisi, vous devez donc procéder à un changement) ;
  • Le régime professionnel de votre entreprise et ses exigences ;
  • L’affiliation à un organisme professionnel.

 

Élaboration des statuts de l’entreprise

Toute entreprise régulièrement créée doit avoir des statuts qui constituent des éléments essentiels à son bon fonctionnement. La rédaction des statuts de la future entreprise doit contenir des termes prévus par la loi et tous les autres facteurs réglementaires indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise. À ce niveau, il est aussi conseillé de se faire suivre par des professionnels (surtout l’avocat). L’avocat est la personne bien indiquée pour vous accompagner dans la rédaction des statuts de l’entreprise. Il faudrait aussi penser à faire approuver les statuts de l’entreprise par les associés. Dans le cas d’une entreprise individuelle, vous n’avez pas besoin de rédiger les statuts.

La préparation du dossier de création d’entreprises

Le dossier de création d’entreprises doit comprendre certaines pièces importantes. Il s’agit entre autres :
  • Du dépôt d’argent liquide dans un compte ouvert dans un établissement de crédit, dans une institution financière ou auprès d’un notaire ;
  • De la rédaction des statuts définitifs et de la signature par les différents associés ;
  • Du nom de celui qui est mandaté pour remplir les formalités liées à la création de l’entreprise ;
  • Des pièces justificatives qui sont indispensables à la création de l’entreprise ;
  • D’un journal d’annonces légales qui sera chargé de faire les publications sur la création d’entreprises ;
  • Du stage relatif à la création d’entreprises (nécessaire pour certaines catégories professionnelles).

 

La transmission du dossier au Centre de Formalités des Entreprises

Le dossier de création d’entreprises étant constitué, le mandataire choisi doit :
  • Aller lui-même au CFE (recommandé) ;
  • Faire un dépôt par mail au CFE ;
  • Procéder à une immatriculation de l’entreprise.
Cette dernière étape conduira à l’obtention de l’extrait d’immatriculation, et les activités de l’entreprise peuvent être menées en toute sécurité.
Montre plus

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close